Que se passe-t-il si je dépasse les 90 jours ?

Les Etats-Unis sont connus pour être très exigeants sur le respect des lois et la réglementation de l’ESTA n’y fait pas exception. Si vous avez obtenu votre autorisation, il vous faudra donc être extrêmement attentif à ne surtout pas dépasser la durée légale sous peine de vous voir considérer comme un hors-la-loi.

Dépassement des 90 jours : conséquences

Le système ESTA est une procédure simplifiée mise en place à la fois pour garantir la sécurité intérieure des USA tout en permettant aux ressortissants des pays participant au programme d’exemption de visa d’y voyager le plus simplement possible. C’est donc, aux yeux des autorités américaines, une opportunité pour les étrangers de visiter le pays et en abuser est très sévèrement puni.

Pour rappel, l’ESTA est valide pour une période de 2 ans à compter du moment où il vous est accordé. Durant ces deux années, il vous est permis de faire autant d’aller-retour que vous le souhaitez pour un total de 90 jours passé sur le territoire. La validité de l’autorisation expire :

  • Une fois les 90 jours épuisés ;

  • Après les 2 ans réglementaires à compter de la date d’émission ;

  • Si vos conditions de voyage ont changé et ne rentrent plus dans le cadre prévu ;

  • Si vos informations personnelles ont été modifiées ou votre passeport est arrivé à son terme.

 

Si l’une de ces situations venait à se produire alors que vous êtes encore sur le sol américain, cela entraînera malheureusement plusieurs répercussions.

La première est qu’au regard de la loi, vous aurez le statut d’immigré illégal. Vous pourrez donc faire l’objet d’une mise en garde à vue, d’une confiscation de vos biens pour une fouille poussée, d’une expulsion du territoire, etc.

La deuxième conséquence est qu’à l’avenir, il vous sera nécessaire de faire une demande de visa car l’ESTA vous sera automatiquement refusé.

Que faire en cas de dépassement des 90 jours ?

Si vous vous retrouvez dans l’une de ces situations, sachez tout d’abord qu’il est impossible de refaire une demande d’accréditation depuis les Etats-Unis. Vous devrez faire en sorte de quitter le territoire (légalement !) et le plus rapidement possible. N’attendez pas d’être appréhendé par les services de l’immigration américaine et présentez-vous de votre propre initiative auprès des autorités locales afin de prouver votre bonne foi. Néanmoins, si votre retard est dû à un événement exceptionnel (hospitalisation d’urgence par exemple) et qu’il vous est possible de le prouver, votre retour à la maison devrait bien se passer.

Nous vous conseillons par conséquent de bien calculer le nombre de jours où vous séjournerez aux USA et de bien vérifier la durée de validité de vos documents. Si vous n’êtes pas certain d’avoir assez temps pour toutes vos activités en 90 jours ou n’êtes pas sûr que votre voyage entre dans le cadre de l’ESTA, n’hésitez pas à vous tourner vers une demande de visa.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.